30 mars 2009

Le blog de la loose, le retour!

Après vous avoir raconté ma loose à Paris, j'esplore de nouvelles contrées toujours plus extrêmes en termes de loose et j'ai donc décidé de vous faire partager ma vie à BREST...

Je vous préviens, y'a du niveau en loose, je pense que même Vincent T ne peut rivaliser (et pourtant...).

Tout d'abord le décor : BREST. Ville en pente vers la mer. Très forte la pente, j'ai bousillé l'embrayage de la voiture de Loic en me garant. Le long de ces pentes se nichent des maisons plus grises les unes que les autres sur fond de ciel gris. Brest est en noir et blanc. Ils attendent l'arrivée de la couleur qui ne devrait pas tarder. En effet, cette ville s'ouvre à la modernité, la semaine dernière j'ai même été voir l'auberge espagnole au ciné à côté de chez moi (si si je vous assure c'est vrai).

En attendant un hypothétique rayon de soleil, des grappes de teufeurs mendient dans la rue avec leurs 1000000000 pitt bulls non attachés. C'est stupide tu peux pas les approcher à moins de 10m. Pendant ce temps d'autres chiens errent dans les rues, souvent les seuls êtres vivants (à part moi) à plusieurs centaines de mètres à la ronde. Ils règnent en maitres, me regardent de travers et m'obligent à changer de trottoir en minant leur territoire de CACA. Pensez à vous faire vacciner contre la rage si vous venez à Brest (en même temps il faudrait vraiment être fou...)

Et le pluillard pluillardoit.

Je descends la pente tous les matins pour aller à mon stage sur le port de commerce. Là l'ambiance est TRES différente. Fini la glande, bonjour les geek. Je suis dans une agence d'un bureau d'étude qui modélise les courants marins. Mes collègues lisent donc des bouquins de mécanique des fluides (en anglais) avant de tapper des équations de malade sur leurs ordis. Puis un nouveau cycle recommence. Cela de 8h à 19h. Le geek étant humain il s'accorde tout de même une pause pipi et 5 minutes pour aller chercher un sandwich qu'il mangera devant son ordi. Pendant ce temps, moi je mange un sandwich sur le port, contemplant les étoiles de mer que les pêcheurs jettent sur le quai et qui meurent à petit feu (très petit feu car vraiment il fait presqu'aussi humide dans l'air que dans l'eau...). Puis je retourne dans mon bureau-cuisine-couloir, entre le micro-onde et la cafetière remplie de café ultra serré pour être ultra efficace toute la journée. Là j'étudie le caca dans l'eau de mer. Je fais des stats qui ne marchent pas trop quand même et des cartes ArcGIS.

Parfois (comme aujourd'hui), je vais à la plage regarder la beauté de la nature mais surtout les exutoires d'égout et ces connasses de mouettes qui chient impunément dans l'eau.

Au bout d'un (long) moment, arrive le week end. Là, comme vendredi soir, Violaine accepte de me voir (car oui, elle aussi loose à Brest), alors on se bourre la gueule et on se fait virer à 1h du mat du bar parceque ça ferme. Merde, Brest n'est même pas la ville de la cuite. On finit sur le port de commerce (encore), des meufs veulent nous embarquer en club échangiste, on veut bien mais zut, il faut avoir 25 ans au moins, alors on va dans un bar-boite et on écoute des espagnols vieux moches et bourrés qui nous disent "eh tu veux voir mon dard" et autres subtilités. Ceci jusqu'à 5h du mat. A 5h du mat, avec 10g, Violaine a enfin vu un bogoss mais c'était surement une fausse alerte alors on est parties dormir dans son appart de 2000 m² dans les quartiers chics de Brest, là où il n'y a pas de chiens errants et d'immeubles délabrés, mais un MONOP et des boutiques de robes à 400 euros.

Mais avec Violaine nous avons décidé de ne pas nous laisser décourager si tôt. J'inaugure donc ici une rubrique "plans anti-loose". Vos suggestions sont les bienvenues. Pour l'instant nous plaçons nos espoirs en matière de vie sociale dans (par ordre de facilité):

- Mon voisin qui doit organiser "une teuf de malade, y aura trop de bruit" où on ira s'incruster sous peine d'appeller les flics.

- Le collègue de Violaine qui lui a conseillé de s'acheter un chat et dont le style de musique préféré est "des reprises".

- Mon coloc qui organisera surement un jour une teuf de mec trop cool avec ses potes trop cools chez moi "mais la semaine j'invite personne car tu te couches tôt..." (ouin)

- Le geek du bureau d'étude d'en dessous le mien et qui habite dans l'immeuble de Violaine (on ne lui a jamais parlé mais ça fait déja deux liens).

- la geek djeun's de mon stage qui a pas trop l'air de sortir mais il ne faut négliger aucune hypothèse.

- S'inscrire dans un club de surf pour faire du sport tout en rencontrant des mecs potentiellement trop cools (voire vraiment trop cools genre ils voudront pas nous parler) au risque de mourir d'hypothermie.

Je vous tiendrai au courant de l'avancement de ces plans.

Dans un prochaine épisode : LA COLOC!

Posté par math_b à 23:12 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Le blog de la loose, le retour!

    le club de surf... ça pue le plan tramping club non?

    Ravi de voir que phamouflo est de retour, je compte y apporter ma petite touche. Demain, je prend mon appareil photo.

    Posté par Fabien, 31 mars 2009 à 00:32 | | Répondre
  • connasse

    Félicitations Mouille, pour ton article de connasse de parisienne bien obligée d'aller bosser en RÉGIONS parce que son mec veut pas aller la voir à Paris...
    Bon courage à vous deux

    Posté par Lucile, 31 mars 2009 à 01:38 | | Répondre
  • Alors que j essayais de ne pas m endormir sur ma publi, le dos chauffé par le soleil, je me suis dit que j allais lire phamouflo. maintenant j ai envie de me tirer une balle. merci mathilde.
    on viendra un des 2 derniers week ends de main, dis moi ce qui t arrange. en attendant, sociabilise et test tous les bars, J ARRIVE!

    Posté par flore, 31 mars 2009 à 11:31 | | Répondre
  • Je vais arrêter de me plaindre alors, parce que toi et Vincent c'est hors compétition...
    A Sète aussi c'est la loose des villes portuaires, la solitude en moins quand même, vu qu'on est pleins de stagiaires et thésards. Quand je serai devenu riche et si tu t'es pas tiré une balle d'ici là je viendrai te voir. bon courage!

    Posté par Thomas, 31 mars 2009 à 13:33 | | Répondre
  • un peu de retard dans ma lecture... mais Mouille, pour l'échangisme je te consille les sites internet... même résultat, et à partir de 18 ans...

    Posté par miweille, 09 avril 2009 à 20:48 | | Répondre
Nouveau commentaire